2

C’est pour ça que je fais du bénévolat!


Je suis un membre de l’équipe TELUS depuis 13 ans et fier de faire partie de cette grande organisation qui partage mes valeurs et me permet de m’épanouir personnellement et professionnellement.

Pourquoi? Cette question m’est souvent posée. Pourquoi, fais-tu du bénévolat? Premièrement, j’ai grandi dans une famille où le respect des valeurs humaines et l’esprit de partage sont au premier plan. Je me considère comme choyé par la vie et je suis conscient de cette chance. C’est une des raisons qui font qu’il est normal pour moi de redonner à mon entourage.

Jeannot_Martel

TELUS est une compagnie dont les valeurs envers l’engagement communautaire sont intégrées dans la philosophie d’entreprise. TELUS supporte une structure qui favorise l’implication, encourage et soutient les employés qui veulent donner de leur temps. ‘Nous croyons, au plus profond de notre cœur et de notre esprit, que pour réussir en affaires nous devons également contribuer au mieux-être des collectivités que nous servons et dans lesquelles nous vivons et travaillons… et nous sommes très attachés à la philosophie ‘Nous donnons où nous vivons‘. – Darren Entwistle, CEO TELUS. Que dire de plus?

Laissez-moi vous raconter une histoire vécue récemment.

Les membres du comité des Ambassadeurs communautaires de TELUS, qui forment en quelque sorte l’escouade de bénévoles de TELUS dont je fais partie, avaient décidé d’organiser un dîner de Noël pour un organisme de Montréal qui offre des repas aux itinérants en semaine. Notre dîner se tenait un samedi ce qui est exceptionnel pour eux. Au menu, tourtière du Lac St-Jean, salade, bûche des fêtes et quelques gâteries pour nos invités.

À notre arrivée, le responsable du centre nous annonce que le four à micro-ondes du centre vient de rendre l’âme. C’est à ce moment précis que j’ai découvert la magie de Noël. J’ai alors publié un court message sur mon compte Facebook :

« Mes amis FB, j’ai besoin de vous. Le four à micro-ondes du restaurant communautaire vient de rendre l’âme. Quelqu’un en a un à nous offrir? Nous irons le chercher! » Quinze minutes plus tard, je reçois un appel d’un de mes amis qui vit à Québec et est exceptionnellement à Montréal pour le week-end. « Donne-moi l’adresse, j’arrive », me dit-il. Il est allé acheter un four neuf qu’il a payé de sa poche et est venu le livrer sur place avec sa conjointe. WOW! Geste spontané et très généreux!

Plus tard, je constate que le responsable semble triste ou perturbé par quelque chose. « Tout va bien? Je t’expliquerai plus tard », me dit-il.

Voici le courriel qu’il m’a envoyé plus tard dans la journée :

Un des itinérants qui fréquente le centre, vivant seul dans la rue, isolé de sa fille depuis des années, avait décidé de s’enlever la vie. Sa décision était prise. Comme il y avait un dîner de Noël ce samedi, il a décidé d’y assister afin de faire ses adieux à ses amis du centre avant de poser son geste fatal. Durant le dîner, il a confié ses intentions au responsable du centre et lui a avoué qu’il avait changé d’idée. Lorsque tu reçois un témoignage si bouleversant, tu constates la portée insoupçonnée de chaque geste envers les autres. Avons-nous eu un impact sur sa décision, j’ose modestement le croire. Une chose est certaine, une telle émotion est une dose de motivation indescriptible.

Plus tard, nous avons organisé un dîner de St-Valentin au même centre, nous avons rencontré cet homme qui a renoué les liens avec sa fille et a retrouvé goût à la vie. On ne peut mesurer la portée réelle de nos actions, mais on peut définitivement constater qu’elles ont des conséquences positives dans notre milieu immédiat. Ce sont de petits miracles et cette histoire me bouleverse encore…

C’est pour ça que je fais du bénévolat!