0

Les « sucres libres » n’ont rien de sain


Au cours des 10 000 dernières années, nous sommes passés de chasseurs et cueilleurs à consommateurs d’aliments et de boissons transformés. L’augmentation de la consommation de sucre, de sucre libre plus précisément, soit le type qui est libéré de sa source d’origine (végétale), représente l’un des plus grands changements à nos habitudes alimentaires.

Depuis 30 ans, le taux de diabète a triplé selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies. D’ici 2020, un Canadien sur trois* vivra avec le diabète ou le prédiabète. Chaque heure, 20 Canadiens recevront un diagnostic de diabète. Il faut arrêter de se demander s’il y a un lien entre le sucre et le diabète, comme nous l’avons fait dans les années 1970 pour le tabac et le cancer du poumon. Le sucre crée une dépendance et certains experts affirment même qu’il est toxique. Jetez un coup d’œil sur le récent segment du journal télévisé The National de la CBC*. La Dre Danielle Martin y traite des moyens pour freiner la hausse du diabète de type 2.

La façon la plus simple de prévenir le diabète est-elle d’éviter le sucre?

Ce serait le cas si le sucre n’était pas si bien dissimulé dans la nourriture. Peut-être serez-vous surpris d’apprendre que 75 pour cent* des aliments emballés renferment des sucres ajoutés. Vous trouverez du sucre ajouté dans les aliments bien connus comme les boissons gazeuses, y compris les boissons sportives ou énergétiques, mais aussi dans les aliments dits sains, tels que le yogourt et les barres énergétiques, et même dans les aliments savoureux comme la sauce pour pâtes, le pain, la vinaigrette et le ketchup.

La quantité et la qualité du sucre jouent également un rôle. Nous ingérons des glucides, c’est-à-dire du sucre, comme jamais auparavant. Et les calories provenant des glucides ne sont pas toutes équivalentes.

Les sucres que nous ingérons de nos jours ne proviennent pas de sources naturelles, comme les fruits. Ce sont plutôt des sucres transformés et des substituts de sucre. Si tous les glucides se décomposent en sucre lors de la digestion, ils le font à des rythmes différents et de manières différentes selon la source. Notre pancréas et notre foie sont incapables de traiter aussi facilement les sucres non naturels. Ces excès de sucre sont stockés dans notre foie, ce qui peut entraîner une stéatose hépatique, ou la maladie du « foie gras », qui peut s’avérer tout aussi mortelle que les autres maladies hépatiques. Vous pouvez être mince et avoir l’air en santé alors qu’à l’intérieur de votre corps, la situation est tout autre.

L’Organisation mondiale de la santé a formulé des recommandations innovantes cette année. Elle suggère que les adultes et les enfants réduisent leur consommation quotidienne de sucres libres à moins de 10 pour cent de leur apport énergétique total. Les gens pourraient tirer des avantages additionnels, comme une réduction du nombre de caries, sur leur santé s’ils réduisaient à moins de 5 pour cent, ou environ 25 grammes (six cuillères à thé), leur consommation de sucre par jour.

Des conseils pour vous, votre famille et vos amis pour éviter les maladies causées par le sucre.

  1. Informez-vous. Il existe une multitude de documents à consulter. En plus des vidéos ci-dessus, regardez le film intitulé Sugar Coated*, financé par le Fonds TELUS. Il jouera dans certaines salles au Canada* au cours des prochaines semaines.
  2. Téléchargez l’application One Sweet* sur iTunes. Il s’agit de la première application fiable communiquant avec la première base de données au Canada à inclure les sucres libres contenus dans les aliments emballés afin de faire un suivi de la consommation de sucre. Mary L’Abbé, professeure et présidente du Département de nutrition de l’Université de Toronto, supervise la base de données sur les sucres libres. Vous pouvez participer à son élaboration en y ajoutant les aliments que vous rencontrez au quotidien.
  3. Partagez cet article avec vos amis et votre famille, ainsi que sur Facebook ou Twitter en utilisant @SugarCoatedDoc. Vous contribuerez à changer les choses en étant un consommateur informé en matière de santé et pourrez du même coup informer votre entourage. Après tout, le changement des habitudes alimentaires commence par la sensibilisation.

Autres faits à propos du sucre

  • On définit le sucre libre comme étant le sucre extrait des sources végétales naturelles.
  • La mention sans sucre signifie en général que le produit a été sucré avec un édulcorant artificiel, comme l’aspartame. De tels produits chimiques, bien que ne contenant aucune calorie provenant du sucre, causent d’autres problèmes de santé, comme la résistance à l’insuline (un signe avant-coureur du diabète).
  • Les Nord-Américains consomment en moyenne 66 livres de sucres ajoutés chaque année.
  • On retrouve au moins 61 noms différents pour désigner le sucre ajouté sur les étiquettes des aliments.
  • Le sucre liquide, comme celui dans les boissons gazeuses et les boissons énergétiques, représente la plus grande source de sucre ajouté dans la diète (36 pour cent).
  • Boire seulement une canette de 355 ml de boisson gazeuse ou d’une boisson semblable chaque jour peut faire augmenter d’un tiers le risque de mourir d’une maladie cardiaque.

*Référence en anglais seulement